^Retour en haut

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Créateur de toutes choses

Le Saint-Esprit

L'Adorable

Le Véritable

Le Père de Jésus-Christ

Erreur
  • [OSYouTube] Alledia framework not found
Rechercher dans les définitions (terme ou expression)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme Définition
FRED SOTHMANN

DU BAUME EN GALAAD     LONG BEACH  CA USA    SAM 18.02.61

33.          Il n’y a pas longtemps, j’étais au Canada avec mon bon ami frère Sothmann, qui est assis là. Je… une des… grandes américaines… je ne veux pas mentionner le nom de ce groupe. Ainsi donc, ils étaient là tenant une–une convention, des bouteilles de whisky étaient entassées partout. Quand je suis rentré cette nuit-là, je montais le-le… je suis entré dans l’ascenseur, alors ce jeune homme… Cela m’a même fait honte d’être Américain. Il a regardé partout, je–j’ai dit : « Quel est le problème ? »

Il a dit : « Ils sont là ce soir, les Américains. »

J’ai dit : « Mon… » C’était à Saskatoon. Et j’ai dit : « Il y a une loge qui tient sa convention. » Et alors, lorsque je suis monté là et que je suis sorti dans le couloir de ma chambre, à ma descente, il y a eu deux jeunes dames qui se tenaient là, toutes les deux portaient des bagues de mariage à leurs… Elles étaient juste en sous-vêtements, ivres au possible. De vieux hommes ivres cherchaient à les rattraper. Peut-être qu’un mari était resté à la maison pour garder les enfants. Peut-être que ces hommes qui cherchaient à attraper ces jeunes femmes, leurs femmes étaient restées à la maison prendre soin des enfants. Mais ils passaient un petit amusement pur à l’américaine. C’est de la souillure et du péché. C’est vrai.

LE PROPHETE ELISEE     CHICAGO IL USA    MAR 02.10.56S

44.          Puis, j’étais avec frère Sothmann, il est assis quelque part ici dans cette salle ce soir ; c’est un très bon frère chrétien venu du Canada. Il y a quelques années, environ huit ans, je me tenais là, je pense, au cours de l’année, il y a soixante ou soixante-cinq de ces choses qui arrivent. Il y avait une femme qui était venue auprès de moi et je… Elle était très gentille. Et elle m’avait apporté de grands pots pleins de jus et tout, quand ma femme et moi étions là. Et elle a dit : « Ô Frère Branham, combien j’ai apprécié les messages. »

L’AMOUR DIVIN     PHOENIX AZ USA    MAR 05.03.57

4.            Frère Sothmann, êtes-vous sur le point de flamber ici à Phoenix, après être venu de cet iceberg du Canada ? Frère Fred Sothmann, mon manager canadien… Si quelqu’un désire voir un homme qui vit réellement là où il fait froid, je n’ai pas l’intention de vous embarrasser, Frère Fred, mais voulez-vous vous tenir debout un instant ? Frère Fred Sothmann qui vient du Saskatchewan, au Canada. Que le Seigneur vous bénisse, Frère Fred Sothmann. C’est le meilleur pêcheur du Canada, tandis que moi je le suis aux Etats-Unis.

Nous comptons maintenant tenir une autre série de réunions là-bas très bientôt : je vais monter en mai. Nous allons parcourir le Canada, le Seigneur voulant, et nous avons passé de bons moments là au Canada avec ces merveilleuses personnes. Malgré tout, ils ont certainement un merveilleux endroit ici, n’est-ce pas ? Oui, monsieur.

LE PLUS GRAND DON DANS LA BIBLE     EDMONTON AB CANADA    DIM 11.08.57P

5.            On est certainement reconnaissant, toute cette précieuse collaboration avec ces prédicateurs qui sont ici sans avoir été invités. Juste… Frère Freddie Sothmann, que j’ai appris à aimer comme un bien-aimé frère, il est venu ici… Frère Fred n’est pas un prédicateur, mais il aime le Seigneur de tout son coeur. Et je vous assure, vous ne trouverez pas un homme plus aimable que–que Fred Sothmann. Il est vraiment un… Il n’est pas ici dedans pour le moment, et c’est pourquoi je peux dire cela. Voyez? Et c’est–c’est vraiment un brave homme.

Je suis–je suis désolé. Je–je–je… Billy ne vous a-t-il pas amené au fond de la salle? Fred, Billy veut vous rencontrer derrière les rideaux…?… Je pensais le lui avoir dit et je pensais qu’il avait quitté l’estrade. Je suis désolé. Vos péchés vous rattraperont, n’est-ce pas? Franchement, je pensais qu’il était là-derrière. Billy voulait le voir là, derrière l’estrade au sujet de quelque chose, concernant les bandes, Léo, quelque chose comme cela, quelqu’un voulait avoir tout une séance au sujet d’une bande ou de quelque chose comme cela.

JESUS-CHRIST EST LE MEME HIER, AUJOURD’HUI ET ETERNELLEMENT     CHATTANOOGA TN USA    DIM 23.02.58

55.          Pas plus tard qu’avant-hier, monsieur Sothmann (Beaucoup parmi vous peuvent le connaître. C’est un organisateur canadien.), il a téléphoné, disant : « Billy, je descends à Chattanooga. »

J’ai dit : « Fred, prends l’avion. »

Il a dit : « Oh ! Billy… »

J’ai dit : « Tu as entendu, Fred, au Nom de Jésus, prends l’avion. » Il est entré dans sa voiture et il a démarré malgré tout, et il est étendu là au bord de la route maintenant, accidenté, son visage tout fracturé, et sa femme est tailladée, ainsi que son enfant.

LE BAPTÊME D’EAU     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 29.03.59M

154.       C’est la première fois que vous vous faites baptiser, Soeur Sothmann ? [Le rideau est ouvert.–N.D.E.]

C’est l’épouse de l’un de mes chers et grands amis, frère Fred Sothmann de Hughton, dans le Saskatchewan au Canada. Soeur Sothmann, c’est une personne très précieuse, une femme consacrée, une vraie mère, une vraie femme et une vraie chérie pour mon ami, Fred. Je prie Dieu de bénir soeur Sothmann et de lui accorder chaque don du Royaume qu’elle désire.

PARLE A CETTE MONTAGNE     SAN JOSE  CA USA    LUN 23.11.59

67.          Fred Sothmann, l’un de mes amis, un ami intime qui est du Canada (il est quelque part ici dans la réunion), il était avec moi dans une campagne en Nouvelle-Angleterre, juste l’année dernière. Et nous sommes allés dans les Adirondacks, là où je m’étais perdu cette fois-là; et c’est la seule fois de ma vie où je me sois perdu dans les bois. Et je voulais montrer à frère Fred où étaient ma femme et les enfants... ou plutôt Billy, lorsqu’ils attendaient que je revienne, quand j’étais perdu dans cette tempête de neige cette nuit-là.

UN SUPER SENS     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 27.12.59S

13.          Bien, il y a eu l'élection, tout à l'heure, d'un nouvel administrateur, frère Sothmann. Je suis sûr que les administrateurs et tous les autres sont maintenant au courant qu'à la fin d'une année financière, le premier janvier, tous les offices de l'église, tels que pasteurs et diacres et ainsi de suite, prennent fin. Puis, s'ils veulent continuer... Pas les pasteurs, je ne voulais pas dire cela. Je voulais dire les administrateurs et les diacres et les enseignants de l'école du dimanche et les autres offices. Ils... Le pasteur, lui, est élu par l'église et reste jusqu'à ce que... jusqu'à ce que! Et alors ... alors ils... si les gens, si les administrateurs formant le comité actuel, ou les diacres, les enseignants de l'école du dimanche, ou autres, veulent continuer, ils continuent tout simplement. Sinon, ils doivent alors… ils doivent démissionner s'ils ne veulent pas continuer. Et il n'y a rien contre [eux]. Les autres continuent alors pour l'année suivante. Et d'autres selon le poste, s'ils ne veulent pas continuer, on organise des élections et on nomme alors un autre administrateur, ou quelqu'un d'autre selon le poste.

15.          Et ç'a été le cas ici, ce soir, avec le frère Morgan. Frère William Morgan démissionne de sa charge d'administrateur. Il a fallu donc un autre administrateur. Et frère Sothmann avait été désigné comme administrateur à un autre moment ; puis, ce soir, il a été admis dans le comité.

L’ÂGE DE L’EGLISE DE LAODICEE     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 11.12.60S

3.            Et à propos, ce soir, où est Fred, Fred Sothmann ? Fred, vous souvenez-vous de cette fois où vous m’avez téléphoné du Canada, pour dire que vous veniez, et où je vous ai dit de ne pas venir en voiture, vous êtes malgré tout venu. Il a connu un accident qui a presque complètement démoli sa voiture, a failli tuer sa femme, sa famille ; et il a eu le nez cassé, et ils ont tous été hospitalisés !

UN SUPER SIGNE     SOUTH GATE  CA USA    DIM 24.06.62

20.          Maintenant, pour ce qui est de poser des questions, c’est mieux que vous les posiez à vos pasteurs. Je laisse toujours cela comme ça, parce que, vous savez, c’est mieux de poser des questions au pasteur. Mais si je peux vous aider de n’importe quelle manière, en priant pour vous ou en faisant quoi que ce soit pour vous, écrivez-moi. Je ne cherche pas à avoir votre adresse, car… Je–j’essaie de trouver quelqu’un pour m’aider à répondre aux lettres.

Je n’ai pas un programme que je supporte, pas du tout. Ces livres qui sont là derrière ne m’appartiennent pas. Frère Wood lui-même a acheté ces livres auprès de frère Gordon Lindsay et à plusieurs endroits. Et il les amène tout simplement pour les gens, juste pour les gens. Nous n’en tirons aucun cent. Nous ne gagnons rien.

C’est le beau-fils de frère Fred Sothmann qui vend les bandes. Il les vend à un prix si bas qu’il arrive tout juste à en faire. C’est tout. Et ils ont donc des bandes ou quoi que ce soit. Si nous pouvons vous aider, nous sommes là pour le faire. Tout ce qui est en notre pouvoir. Que Dieu vous bénisse.

LE PREMIER SCEAU     JEFFERSONVILLE IN USA    LUN 18.03.63

413.       N’est-ce pas ça, Frère Norman, Frère Fred Sothmann, vous qui vous teniez avec moi lorsque cela s’est produit au-dessus de Tucson ? Et le–le… J’étais assis là, en train d’arracher les graterons de mes vêtements, exactement comme l’avait montré la vision. Et c’était au Sud de… vers Tucson. Si c’est vrai, levez la main, Frère Fred, Frère Norman. Les voilà. Tenez-vous debout, afin que les gens voient que vous étiez là, comme des témoins. Jamais de ma vie je n’ai entendu quelque chose comme cela.

LE SEPTIEME SCEAU     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 24.03.63S

272.       Et frère Fred, qui est ici ce soir, en est témoin, ainsi que frère Norman. Pendant que nous allions, j’ai presque supplié cet homme de rester pour attraper son gibier. Pas vrai, Frère Sothmann ? Oui, le voilà, debout, juste là. Je l’ai supplié… mais néanmoins Il a dit : « Il ne va pas l’avoir. » Je n’en ai rien dit ; j’ai continué mon chemin.

273.       Quelque chose se tenait près de la tente, le jour où... Vous vous souvenez, Frère Sothmann que je... aussitôt que certaines choses ont été dites, je vous ai liés, vous et frère Norman... Où est frère Norman ? Là au fond. Je les ai liés par un serment, comme quoi ils ne diraient pas ce qui était en train de se passer. N’est-ce pas vrai ? N’est-ce pas que j’ai fait demi-tour et que je me suis éloigné de la tente, comme ça ? N’est-ce pas vrai ?

ALLEZ REVEILLER JESUS     SHREVEPORT LA USA    SAM 30.11.63S

212.       Et j’ai entendu Fred Sothmann dire : « Amen ! » Il n’y a personne qui le dit comme lui. Il est quelque part ici. Je ne sais où il est. Il est là tout au fond, quelque part. Où es-tu, Fred, où ? Où ? Oh ! oui, là au fond.

L’ORDRE DE L’EGLISE     JEFFERSONVILLE IN USA    JEU 26.12.63

112.       Ainsi, si ces personnes font des bandes, peut-être qu’elles ont l’accord de monsieur Maguire qui–qui a... qui–qui perçoit des droits d’auteur sur les bandes. Et maintenant... et je ne suis pas au courant de cela, parce que je ne suis pas ici, avec vous assez souvent pour être au courant de ces choses et de qui il est question. Je suppose que monsieur Maguire la détient toujours, parce que là-bas en Californie, ou en Arizona où j’habite, je crois savoir qu’on achète toujours des bandes venant de la Californie. Frère Sothmann, le beau-père de monsieur Maguire, qui est notre frère ici dans l’église... Je pense que monsieur Maguire la détient toujours, la–la concession là-dessus.

AUJOURD'HUI CETTE ECRITURE EST ACCOMPLIE     JEFFERSONVILLE IN USA    VEN 19.02.65

179.       Frère Fred Sothmann, Frère Gene Norman et moi, nous nous tenions là. Trois pour rendre témoignage, de même qu’Il avait emmené au sommet de la montagne Pierre, Jacques et Jean pour rendre témoignage. Nous nous tenions là et nous observions cela, quand cela a eu lieu et nous l’avons vu s’accomplir.

180.       Le voilà, suspendu au Ciel, si loin, là où il n’y a ni humidité ni vapeur, ni rien qui puisse former du–du brouillard. Comment ont-ils pu arriver là? C’étaient les Anges de Dieu rentrant après leur Message. Aujourd’hui cette prophétie s’est accomplie au milieu de nous. Aujourd’hui cette Ecriture est accomplie.

LE MARIAGE ET LE DIVORCE     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 21.02.65M

6.            Et je–j’aimerais dire que, si un prédicateur ou des prédicateurs quelque part, si jamais cette bande leur tombait entre les mains, au cas où nous laisserions sortir cette bande... Je ne sais pas ce que l’église fera à ce propos. Je demande à Frère Fred d’aller voir le conseil de l’église avant de laisser sortir cette bande. Et quant à vous, à travers le pays, qui avait branché des magnétophones, s’il vous plaît, ne laissez pas sortir la bande, avant d’avoir reçu des instructions de Frère Sothmann là-dessus.

LE DIEU DE CET ÂGE MAUVAIS     JEFFERSONVILLE IN USA    DIM 01.08.65M

1.I. Toutes les bandes des sermons du Révérend William Branham doivent être exclusivement faites par Fred Sothmann jusqu’à ce qu’un avis soit ultérieurement notifié par le conseil. En ce moment, nous ne reconnaissons aucun ministère indépendant des bandes. Ces bandes sont sous franchise et elles ne peuvent être reproduites par personne, à part Fred Sothmann, sans la permission écrite de ce dernier.