^Retour en haut

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Créateur de toutes choses

Le Saint-Esprit

L'Adorable

Le Véritable

Le Père de Jésus-Christ

Erreur
  • [OSYouTube] Alledia framework not found

Glossaire du Message

Ce glossaire est destiné à servir de "guide de référence rapide" pour les croyants et les ministres du Message du Temps de la Fin prêché par le Prophète William Marrion Branham. 

 

Il y a : 267 définitions dans le glossaire.
Rechercher dans les définitions (terme ou expression)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme Définition
ARGENT

ISRAËL DANS SA PATRIE -  29.03.1953 JEFFERSONVILLE, IN, USA

110     Il se tenait là quand cette femme avait été guérie là-bas, les Melikians, en Californie. Vous l'avez vu ici dans le journal de Louisville. Lorsqu'ils vinrent ici, deux de ces agents ... apportèrent un million cinq cent mille dollars, et me les offrirent quand j'habitais dans cette cabane de deux pièces. Je dis: "Je ne veux même pas le regarder. Non, monsieur. Non, monsieur." L'amour de l'argent est une racine de tous les maux. Tenez-vous éloigné de ces choses-là.

II Y A MAINTENANT ICI PLUS QUE SALOMON -  06.03.1964 DALLAS, TX, USA

58       Voilà le problème ce soir, mon ami, exactement. Ce qui les a rendus communistes, c'est que le clergé a abandonné la Parole de Dieu. Ils ont pris tout l'argent, et ils n'ont rien à donner en échange, rien de plus qu'un club ou quoi que ce soit d'autre. Voilà ce qui ne va pas dans le monde.

STATURE D'UN HOMME PARFAIT, LA - M14.10.1962 JEFFERSONVILLE, IN, USA

298     La convoitise de l'argent. La convoitise des grandes choses. La convoitise de la popularité. Ces choses sont mortes pour le croyant! Peu nous importe – une tente ou une petite maison! Pourquoi m'en faire? Que je vive ou que je meure; quoi qu'il advienne, voici la chose qui m'intéresse: le Royaume de Dieu!

SE RANGER DU CÔTÉ DE JÉSUS -  01.06.1962 JEFFERSONVILLE, IN, USA

1        ...quelque part à Louisville où l'on - l'on mange d'habitude et ça s'appelle... Voyons! Restaurant Dogpatch. J'en ai pris un aujourd'hui. Lorsque quelqu'un y mange, ils prennent alors l'argent qu'on leur a payé et ils en envoient la dîme à l'église. C'est quelque part au 319, rue West Jefferson. Je pense que c'est pour cette raison que Billy a placé cela ici; c'était afin qu'on puisse s'en apercevoir. C'est très bien.

SOYEZ CERTAINS DE DIEU -  25.01.1959 JEFFERSONVILLE, IN, USA

11      On pourrait me demander d'expliquer ce que je viens de déclarer, disant qu'il s'agit là d'un tableau tout à fait comparable à aujourd'hui. Peut-être ne nous considérons-nous pas comme des adorateurs d'idoles, mais nous le sommes. Et le gouvernement souscrit à cela. Les gens aujourd'hui sont des adorateurs d'idoles, parce qu'ils... ils adorent des idoles. Certains d'entre eux adorent des vedettes de cinéma et en font leurs idoles. Certains adorent l'argent et en font leur idole. Et certains adorent des vedettes de télévision et en font leurs idoles. En fait, tout ce que vous faites passer avant Dieu est une idole, peu importe ce que c'est.

HÉBREUX CHAPITRE 7, PREMIÈRE PARTIE - E15.09.1957 JEFFERSONVILLE, IN, USA

76      Et tout serviteur de Dieu envoyé sous l'inspiration du Roi du Ciel, n'ira pas à la tâche pour de l'argent, ni pour faire de grandes églises, pour inspirer des dénominations. Il ira uniquement pour un principe, à savoir «pour ramener son Frère qui est tombé.» Qu'il reçoive une pièce de dix cents dans l'offrande ou pas, cela ne fera pas la moindre différence pour lui.

ATTRIBUTS

LE BAPTEME D’EAU BEAUMONT.TX 61-0119A

36 Et comme au commencement Dieu savait que l'homme devrait tomber, Il pouvait donc le mettre devant le libre arbitre, sachant qu'il pourrait maintenant manifester Ses attributs de Père, Fils, Guérisseur, Sauveur.  .. Comment pourrait-il sauver, "à moins quelque chose soit perdu ? Ces attributs étaient en Dieu, avant même qu'il y ait un ange ou une molécule ou quoi que ce soit, Dieu existait par Lui-même, seul ; mais il n’était pas encore Dieu, parce que Dieu est un objet d’adoration. Il n'y avait rien qui pouvait L'adorer. Mais Ses attributs ont manifesté quelque chose et ont créé des anges. Alors Il était devenu Dieu. Puis il a créé l’homme; Il lui a donné le libre arbitre. Il est tombé. Alors, lorsque l’homme est tombé, Il est devenu un Sauveur. Dans la chute, il a pris la maladie, alors Il est devenu un Guérisseur. Voyez-vous ? Tout cela manifeste les attributs de Dieu. Voyez-vous ce que je veux dire ?

QUI EST CELUI-CI. CLARKSVILLE.IN 59-1004M

§ 44 A un moment donné, Dieu était une unité. Il y avait des attributs dans cette unité. Il était un Sauveur. Par nature, Il était un Sauveur. S'il n'y avait jamais eu de pécheur, comment aurait-il pu être un Sauveur ? Il n'a pas pu sauver jusqu'à ce qu'Il ait permis le péché. Dieu est un Guérisseur. Et Il ne peut pas guérir à moins qu'il y ait une personne malade à guérir. Voyez, s'il n'y avait jamais eu de maladie, Il n'aurait jamais été un Guérisseur. Dieu étant un Guérisseur, Ses propres attributs ont projeté ces choses. Il devrait y avoir quelque chose qui devrait répondre à cet attribut qui était en Dieu. Dieu ... Le mot "Dieu" signifie "un objet d’adoration." Dieu voulait être adoré, Il a donc dû projeter quelque chose qui devrait L'adorer. Jésus a dit à la femme au puits, "Dieu est Esprit. Et ceux qui L’adorent doivent L'adorer en Esprit et en Vérité."

64-0304   MESSIEURS.NOUS. VOUDRIONS.VOIR. JÉSUS_ DALLAS.TX V-6.N-2

16      Toutes ces choses sont des attributs de Dieu, de sorte qu’à la–la fin, la Bible a dit, Jésus a dit : “Vous connaîtrez que Je suis dans le Père, le Père en Moi; Moi en vous, et vous en Moi. C’est Dieu qui devient tangible. Votre propre femme, vous et votre mari, c’est seulement une ombre, un négatif de Dieu et de Son Épouse à Lui, l’Église. Vous voyez, c’est seulement l’attribut de Dieu qui est montré par des ombres et des types, comme l’Ancien Testament en était un du Nouveau. Voyez? Alors, à la fin, tout ça se rejoint, Dieu tangible. Dieu en Christ, tangible, fait chair, qui a habité parmi nous. Et dans ce glorieux Millénium à venir, Dieu sous la forme de Christ est assis sur le Trône de David; et l’Église, Son Épouse, le Mari et la Femme ensemble.

POSITION.EN.CHRIST. JEFF.IN AD.3 60-0522M

211     Dieu n’a eu qu’un seul Nom, et Son Nom est Jésus. C’était Son Fils, Il a pris le Nom de Son Fils. Dieu! Or, Jésus, le corps, c’était un homme. Ça, nous le savons. C’était le Fils de Dieu, qui avait été couvert de Son ombre. Or, nous ne croyons pas à une unité comme celle dont parlent les gens qui disent que Dieu est comme votre doigt. Nous croyons qu’il y a trois attri-... attributs de Dieu, trois attributs de Dieu, dans lesquels Il s’est manifesté. Mais il y a un seul Dieu. Voyez? C’est exact. Nous ne croyons pas... Nous croyons... Je vais l’exprimer comme ceci : nous croyons que Dieu a existé en trois fonctions. Il a eu une fonction sur terre, à un moment donné.

LE SIGNE DALLAS.TX V-19 N-12 64-0308

38      Tous les spécialistes du grec savent que ce mot, Vie Éternelle, vient du mot Z-o-e, Zoe, qui veut dire “la Vie même de Dieu”. C’est vrai. La seule façon pour vous d’avoir la Vie, il n’y a qu’une forme de Vie Éternelle, et c’est la Vie même de Dieu en vous. Voyez? Alors vous avez la Vie Éternelle, parce qu’Il n’y a que Lui qui soit Éternel. Et nous sommes les attributs de Ses pensées, d’avant même la fondation du monde ou quoi que ce soit. Tout ceci, c’est simplement Sa pensée, et nous sommes l’expression de Ses pensées, ce qu’elles étaient.

DEMEURE EFUTURE. JEFF.IN V-3 N-5 64-0802

147 Par la même méthode, car le monde est un de Ses attributs tout comme vous, vous êtes un de Ses attributs. Le monde devient un de Ses attributs, parce que c’était la pensée de Dieu, au commencement. D’avoir un monde, d’être sur un Trône, d’être un Roi, d’être un Rédempteur, d’être un Guérisseur, ce sont Ses attributs.

BALAAMISME

RESUME DES AGES_ CHAPITRE.10 PAGE.363

{371-2} Mais examinez bien cette doctrine de Balaam. Remarquez qu’il s’agit avant tout de la manœuvre délibérée d’un clergé corrompu, visant à lier les gens à eux en les entraînant volontairement dans le péché de l’incrédulité. La doctrine nicolaïte, c’était la corruption du clergé, qui cherchait à établir un pouvoir politique en son sein, tandis que le balaamisme, c’était le fait de soumettre les gens à leur système de crédos et de culte pour garder la main sur eux. Mais remarquez bien : qu’est-ce qui a lié les gens à l’Église de nom, et qui les a par là même détruits ? C’étaient les crédos et les dogmes, dont on avait fait des principes d’Église. C’était la doctrine de l’Église catholique romaine. On ne leur donnait pas la vraie nourriture, la Parole. La nourriture qu’on leur donnait, c’est celle qui provenait du culte des idoles : le paganisme de Babylone affublé de termes chrétiens. Et il y a le même esprit et la même doctrine parmi tous les protestants ; ils l’appellent la DÉNOMINATION. Le nicolaïsme, c’est l’organisation, c’est d’humaniser la conduite de l’Église, et de déposer ainsi l’Esprit. Le balaamisme, c’est le mouvement dénominationnel, qui remplace la Bible par un manuel d’Église. Et jusqu’à ce jour, beaucoup d’enfants de Dieu restent captifs dans le piège des mouvements dénominationnels, et Dieu leur crie : “Sortez du milieu d’elle, Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.” Vous voyez, ils sont ignorants. Mais si l’enlèvement avait lieu maintenant même, l’ignorance ne pourrait en aucun cas être invoquée pour faire appel du jugement que Dieu prononce sur ceux qui sont dans le mauvais clan.

{372-1} Le fait que le clergé s’organise avec une hiérarchie de subordination, dirigée par un président, c’est une manifestation de l’esprit antichrist, même si, en apparence, c’est une chose merveilleuse et nécessaire. C’est bel et bien mettre le raisonnement humain à la place de la Parole. Et toute personne qui se trouve dans une dénomination organisée est en plein dans un système antichrist. Mais je tiens à dire ceci, et que ce soit bien clair : JE NE SUIS PAS CONTRE LES GENS, JE SUIS CONTRE LE SYSTÈME.

{372-2} Une fois l’Église unie à l’État, la scène est prête pour l’âge des ténèbres. En effet, l’Église restera désormais plongée un millier d’années dans la profondeur des ténèbres, connaissant les profondeurs de Satan. Quand des gens religieux adoptent le nicolaïsme en même temps que le balaamisme, et qu’ils disposent de la puissance financière, du pouvoir politique et de la force physique pour les appuyer, alors il n’y a qu’une seule direction où ils peuvent aller. Cette direction, c’est tout droit dans la doctrine de Jézabel. Pourquoi dire cela? C’est que, comme nous l’avons montré dans notre étude du quatrième âge, Jézabel était une Sidonienne, fille d’Ethbaal, le grand prêtre d’Astarté. Ethbaal était un assassin. Cette femme épousa Achab (roi d’Israël) pour des raisons de convenance politique. Puis elle s’empara de l’autorité religieuse sur le peuple, fit mettre à mort les Lévites, et fit bâtir des temples où elle attira les gens à venir adorer Astarté (Vénus) et Baal (le dieu soleil). C’est elle qui établit l’enseignement et elle le fit enseigner par ses prêtres, qui à leur tour poussèrent les gens à l’accepter. Vous voyez là exactement ce qu’était l’Église de nom dans l’âge des ténèbres. On avait alors tout abandonné de la Parole de Dieu, à part les noms et les titres de la Divinité ainsi que quelques principes bibliques. Ce qu’ils gardaient de la Bible, ils le tordaient en en déformant le sens. Leurs collèges d’évêques, etc., écrivirent de longs traités, leurs papes se déclarèrent infaillibles et dirent qu’ils recevaient la révélation de Dieu, et qu’ils parlaient aux gens en tant que Dieu. Tout ceci était enseigné aux prêtres, qui firent croire cela aux gens par la peur. Croire autre chose signifiait la mort ou bien l’excommunication, qui pouvait être pire que la mort. C’était désormais une Église à la voix remplie d’assurance qui avait pris le contrôle, et, ivre de puissance, elle but le sang des martyrs jusqu’à ce que les vrais Chrétiens soient presque exterminés et qu’il ne reste presque plus rien de la Parole et très peu des manifestations du Saint-Esprit. Mais la vraie vigne lutta, et parvint à survivre. Dieu était fidèle au petit troupeau, et, quoi que Rome ait pu infliger à leurs corps, Rome ne pouvait pas tuer l’Esprit qui était en eux, aussi la lumière de la Vérité continua à briller, appuyée par le Saint-Esprit et la puissance.

 

RESUME DES AGES_ CHAPITRE.10 PAGE.364

{373-1} Il ne faudrait pas manquer de faire ici une observation fort instructive. Voyez : les œuvres et les doctrines des Nicolaïtes, la doctrine de Balaam et l’enseignement de la fausse prophétesse Jézabel ne sont pas trois esprits ou trois principes spirituels. Ce ne sont que les trois manifestations du même esprit, qui atteint de nouvelles profondeurs. Ce n’est que l’esprit antichrist de l’organisation à ses trois degrés différents. Le clergé, après s’être séparé du peuple et avoir formé une organisation, opprima le peuple en le poussant à son tour dans l’organisation pour le lier. Cette organisation était fondée sur les crédos et les dogmes qu’on enseignait aux gens à la place de la pure Parole de Dieu. Les rites et les cérémonies prirent une part de plus en plus importante dans le culte, et tout le système devint bientôt une puissance militante et diabolique qui s’efforçait de contrôler tout le monde par la persuasion du discours ou par la force physique. Ce système puisait son énergie dans ses fausses prophéties, et non dans la Parole de Dieu. Il était devenu carrément antichrist, bien qu’il se soit présenté au Nom de Christ.