A B C E F G I J L M N O ΠP R S T U V Z
Ba Bi

62-031 LA.PAROLE.PARLÉE.EST.LA.SEMENCE.ORIGINELLE.2_ JEFF.IN  DIMANCHE
16_  †           Je prédis que les deux groupes dénominationnels, le groupe pentecôtiste et les groupes évangéliques, œuvreront ensemble dans une dénomination, qu’ils s’uniront et deviendront tous membres de la Fédération des Églises du Conseil, ou, du Conseil des Églises. Ils en font tous partie, déjà. Et c’est par eux que s’exercera une contrainte, ou un boycottage, qui arrêtera tout ce qui ne fait pas partie de cette union des églises. C’est ce que… La Bible dit qu’il y aurait un boycottage, à cause duquel les gens n’allaient même plus pouvoir acheter ni vendre à moins d’avoir reçu ceci : la marque de la bête, qui est le romanisme, et l’image de la bête, qui est le protestantisme. Alors que l’image… la bête avait reçu le pouvoir, l’autorité, d’animer l’image, pour qu’elle parle, et elle l’a fait. Et ça, c’est la Confédération des Églises, quand elles se réuniront dans une confédération.

54-0515   QUESTIONS.ET.RÉPONSES_   JEFF.IN   COD   SAMEDI_  
45      Et maintenant, ce qui vient ensuite, la bête, ou, ce qui est dit ensuite, ici :

Que signifie “l’image de la bête” ?

46      C’est–c’est une question qui a un lien avec l’autre, et la personne qui demande ça pose là une bonne question. Ce qui fait, maintenant… si la Bible enseigne clairement que l’église catholique est la–la bête. La Bible dit qu’une bête, ça signifie “une puissance”. Pas vrai? Une bête, la Bible dit que la bête, ça signifiait “une puissance”. Et la bête, c’était la “Cité du Vatican”, la “hiérarchie catholique”. Très bien. Et alors, la puissance de l’église, c’est ça qui était la bête.

47      Ensuite, l’église protestante est sortie de l’église catholique, et elles, elles se sont organisées, une petite puissance. Voilà ce qui est l’image.

48      Si quoi que ce soit, si quelque chose était fait à mon image, cela devrait forcément me ressembler. Si quelque chose a été fait à l’image de cette église, cela doit forcément ressembler à l’église.

49      Quelque chose a été fait, une bête… on a fait une image de cette bête, ce qui était le luthéranisme, le méthodisme, le baptisme, le pentecôtisme, le sainteté-isme, tous ces ismes ont formé une organisation, et ont fait une image qui ressemble tout à fait à la bête. Voilà, c’est ça!

63-0318   LE.PREMIER.SCEAU_ JEFF.IN  SS  LUNDI_  
367     Or, souvenez-vous, l’antichrist et la bête, c’est un seul et même esprit. Voilà la trinité. Oui monsieur. Ce sont trois étapes de la même puissance diabolique. Souvenez-vous, le nicolaïsme, vous voyez, il fallait qu’il s’incarne avant de pouvoir être couronné. Voyez ? Maintenant, remarquez bien ceci, les trois étapes. La première étape, il s’appelle l’antichrist ; la deuxième étape, il s’appelle le faux prophète ; la troisième étape, il s’appelle la bête.

368     Remarquez, le nicolaïsme, l’enseignement antichrist qui a commencé du temps de Paul, à s’opposer à la Parole de Dieu : l’antichrist.

369    Ensuite, il est appelé, aussi, le faux prophète. C’est-à-dire que, quand l’enseignement est devenu un homme, il était un prophète consacré à l’enseignement de la hiérarchie de–la hiérarchie de l’église catholique. Le pape était le prophète de la fausse parole, et c’est ce qui a fait de lui un faux prophète.

370    La troisième étape, c’est une bête, un homme qui est couronné dans les derniers jours, qui reçoit tous les pouvoirs qu’avait la Rome païenne. En effet, la bête aux sept têtes, le dragon, il a été précipité du ciel et il est venu s’incarner dans le faux prophète. Voilà, il avait sept couronnes, et il a été précipité et jeté sur la terre et la mer. Bien.

371    Que sommes-nous en train de dire ? Qui est ce cavalier, ce cavalier sur le cheval ? Savez-vous ce que c’est ? C’est le surhomme de Satan.

 

 

 

54-0513   LA.MARQUE.DE.LA.BÊTE_ JEFF.IN  V-6.N-6  JEUDI_
184    C’est du diable, au départ. Et je peux vous prouver ce que la Bible dit ici : “Toute la terre était dans l’admiration devant la puissance de cette bête ; qui était, qui n’est plus, qui reparaîtra.” Comment est-ce possible, “était, et n’est plus”? Il a dit : “Le monde entier était en admiration devant elle.”

185    Quand la Rome païenne est devenue la Rome papale, elle n’a jamais eu de fin. Le système de Rome a pris fin; quand un nouveau roi arrivait, il ne faisait qu’établir un nouvel ordre. Mais pour ce qui est de la Rome païenne, à travers l’église catholique, à travers la papauté, elle ne prend jamais fin. Si un pape meurt, ils en mettent un nouveau ; un pape meurt, ils en mettent un nouveau. “La bête qui était, qui n’est plus, qui reparaîtra ; qui n’est plus, qui reparaîtra ; qui… et ira à la perdition.” AINSI DIT LE SAINT-ESPRIT, par l’Écriture.

63-0321   LE.QUATRIÈME.SCEAU_ JEFF.IN  SS  JEUDI_  

206  Il avait trois puissances, ou trois–trois juridictions : la terre, le Ciel et le purgatoire.

207    Il est lui-même une trinité. C’est ce qui le constitue. Et il chevauche dans une trinité. Sa puissance est dans une trinité. Sa couronne est dans une trinité. Son cheval est dans une trinité. C’est ce qu’il est, une trinité ; une trinité dans sa puissance, une trinité dans sa couronne, une trinité dans sa chevauchée, c’est-à-dire dans ses fonctions ; encore un quatre, voyez-vous, encore un quatre. Bien.

208    Les trois étapes de son ministère font de lui une personne, Satan incarné. Les trois étapes du mini-… antichrist, faux prophète et bête. Ces trois-là, qui sont des types, vous voyez. Maintenant, il y a trois types, là, voilà ce qui le constitue.

209    Dieu–Dieu aussi Se fait connaître, dans l’eau, le Sang et l’Esprit ; ce qui fait d’un Chrétien un fils de Dieu, par la Parole de Dieu. Voyez? Et ces trois puissances-là font de lui un diable. Voyez? Oh, Ceci, ici, c’est l’eau, le Sang et l’Esprit, qui viennent de Dieu. Et là, c’est la politique, la religion et la puissance démoniaque, mélangées, qui font de lui le diable.

210 La première venue de Christ, en tant que mortel. Il vient trois fois. Christ est en trois. Voyez? (Regardez comment il vient; lui, c’est en quatre.)

63-1229E   TOURNEZ.LES.REGARDS. VERS.JÉSUS_ JEFF.IN DIMANCHE_

45      Il viendra un temps sur… dans cette nation, où cette nation exercera tout le pouvoir que la bête avait eu avant elle, – c’est-à-dire la Rome païenne, quand elle est devenue la Rome papale, voyez-vous, – cette nation le fera.

46      Apocalypse 13 l’explique clairement. “L’agneau est monté de la terre. L’autre bête était montée de l’eau”, la masse et les foules de gens. Cet agneau, lui, est monté d’un endroit où il n’y avait pas de gens. Un agneau, ça représente une religion. L’Agneau de Dieu… Et, souvenez-vous, il parlait comme un agneau. C’était un agneau.

47      Et puis, au bout de quelque temps, il est de-… il a reçu le pouvoir, et il parlait comme un dragon; et il exerçait tout ce que le–le dragon, tout le pouvoir que le dragon avait eu avant lui. Et le dragon, c’est “Rome”, toujours. Alors, ne voyez-vous pas? Une dénomination romaine; “une marque”, une dénomination protestante; “une image à la bête”, créer un pouvoir qui exercera une contrainte sur tous les protestants, un genre d’union. Vous devrez faire partie de ce Conseil des Églises, sinon vous ne pourrez pas avoir de communion fraternelle. Ou…

48      En fait, c’est–c’est pratiquement comme ça en ce moment. On ne peut pas aller prêcher dans une église, à moins d’avoir une carte de l’association ou quelque chose pour s’identifier. Alors, les personnes comme nous seront complètement exclues de tout ça, c’est exact, parce qu’elles ne pourront pas le faire.

64-0719M   LA.FÊTE.DES.TROMPETTES_ JEFF.IN  V-9.N-3  DIMANCHE
204  L’heure où nous vivons, les esprits ecclésiastiques qui s’unissent maintenant, et qui les mènent toutes à cette grande boucherie, pour exterminer. C’est déjà par écrit, ici dans ce pays maintenant, que ces églises-là devront être fermées, à moins de faire partie de l’organisation. C’est une union, c’est un boycottage, exactement comme la marque de la bête.

205    Maintenant vous voyez ce qu’est la bête, n’est-ce pas ? C’est un pouvoir. Et un pouvoir, un pouvoir ecclésiastique, Jésus a dit que “ce serait tellement proche de la vraie chose que ça séduirait même les Élus, si c’était possible”. Mais Il a promis qu’il y aurait quelque chose ici pour nous en ce jour-là, pour que nous ne soyons pas séduits, et c’est la Parole, et Christ pour nous La manifester. Ce sont des démons, surnaturels, invisibles à l’œil, mais vous pouvez voir ce qu’ils font. Voyez?

64-0726E   DES.CITERNES.CREVASSÉES_ JEFF.IN  V-9.N-6  DIMANCHE_  
43  Il y aura seulement deux catégories de gens sur terre : ceux qui auront le Sceau de Dieu, et ceux qui auront la marque de la bête. Seulement deux catégories, alors vous devrez avoir l’un ou l’autre. Ce sera une apostasie, une–une marque de–d’une religion, d’une religion apostate.

44      Et il va y avoir une image à la bête. En étudiant cela, nous voyons que Rome a été, est, et sera toujours la mar-… ou, la bête. Exactement. Il n’y a pas moyen de le comprendre autrement. Rome!

45      Et qu’est-ce que Rome a fait ? Elle est passée de la Rome païenne à la Rome papale, et a organisé un système, un système universel, où tous étaient contraints d’adhérer à cette religion-là, sans quoi ils étaient mis à mort.

46 Et c’est étrange de voir que les États-Unis entrent en scène, et ils sont comme un agneau. Et un agneau avec deux petites cornes : les droits civils et ecclésiastiques. Et au bout d’un moment, alors qu’il avait été un agneau, nous voyons qu’ensuite il parlait comme un dragon, et qu’il exerçait toute l’autorité que le dragon avait eue avant lui. Et la Bible nous dit qu’ils disaient : “Faisons une image à la bête.” Une image, c’est quelque chose qui est semblable à quelque chose d’autre. Et nous pouvons le voir en ce moment, que l’église, dans son état d’apostasie, est en train de former le Conseil mondial des Églises, qui est l’image de l’autorité de Rome ; elle va exercer sur les gens la même contrainte que la Rome païenne… ou, que la Rome papale avait exercée. Donc, il n’y a pas d’autre moyen, rien d’autre. Mais c’est la Vérité.

47      Et c’est pour ça que je m’y attaque, dans mon âge, dans mon temps, c’est parce qu’il faut l’attaquer. L’appel a été lancé, de “sortir du milieu d’elle, Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés !”

AGE DE L’EGLISE DE PERGAME – EXPOSE DES AGES.LIVRE.CPT.5
{195-1}  †   Les gens considèrent Rome. Ils considèrent la nation italienne. Et en cela ils ne se rendent pas compte que Rome, avec ses limites strictes où le pape possède un territoire qui lui appartient en propre, est en fait un pays dans un pays, qu’elle a des ambassadeurs et qu’elle reçoit des ambassadeurs. LA ROME PAPALE, FAUSSEMENT CHRÉTIENNE (on l’appelle même la ville éternelle – quel blasphème !), DOMINE MAINTENANT PAR LA RELIGION PLUS EFFICACEMENT QUE LA ROME IMPÉRIALE PAÏENNE NE DOMINAIT PAR LE FER PUR DE LA FORCE. Rome a reçu un nouveau souffle de vie quand Constantin a uni l’Église et l’État, et qu’il a soutenu cette union par la force. L’esprit qui animait la Rome païenne est le même esprit qui anime maintenant la Rome faussement chrétienne. Vous voyez qu’il en est ainsi, car vous savez maintenant que le quatrième empire n’a jamais cessé d’exister ; il a simplement changé de forme extérieure.

{195-2} Une fois que le concile de Nicée avait donné à l’Église la puissance politique de Rome, la Première Église chrétienne semblait prête à tout. Le nom de Chrétien, qui, au départ, amenait la persécution, était maintenant devenu le nom des persécuteurs. C’est dans cet âge-là qu’Augustin d’Hippone (354-430) posa le principe selon lequel l’Église devrait, et DOIT absolument, si nécessaire, utiliser la force pour ramener ses enfants au bercail, et que la Parole de Dieu permet de tuer les hérétiques et les apostats. Dans le débat qui l’opposait aux donatistes, il écrivit… “Certes, il vaut mieux conduire les hommes à adorer Dieu par l’enseignement que de les y pousser par la crainte du châtiment ou par la douleur. Il ne faut cependant pas en conclure que, puisque la première des deux démarches produit de meilleurs hommes, on puisse négliger ceux qui ne la suivent pas. En effet, nombreux sont ceux qui ont gagné (comme l’expérience nous l’a démontré et nous le démontre chaque jour) à être d’abord poussés par la crainte ou par la douleur, pour pouvoir être ensuite influencés par l’enseignement, afin qu’ils mettent en œuvre par leurs actes ce qu’ils ont déjà entendu en paroles… Si ceux qui sont conduits dans le droit chemin par l’amour sont meilleurs, ceux qui sont corrigés par la crainte sont certainement plus nombreux. Car qui pourrait nous aimer plus que Christ, qui a donné Sa vie pour les brebis ? Et pourtant, après avoir appelé Pierre et les autres apôtres par Ses seules paroles, quand Il en vint à appeler Paul, non seulement s’imposa-t-Il à lui par Sa voix, mais Il le jeta même à terre par Sa puissance ; et, pour forcer celui qui se démenait dans les ténèbres de l’infidélité à désirer la lumière du cœur, Il commença par le frapper de l’aveuglement physique de ses yeux. Pourquoi l’Église n’utiliserait-elle donc pas la force pour contraindre ses fils perdus à revenir ? Le Seigneur Lui-même a dit : ‘Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer.’ Si donc la puissance que l’Église a reçue selon l’ordre Divin au temps convenable, par le caractère religieux et la foi des rois, si cette puissance est l’instrument au moyen duquel ceux qui se trouvent dans les chemins et le long des haies – c’est-à-dire dans les hérésies et les schismes – sont contraints d’entrer, que ceux-ci supportent donc d’être contraints.”